L'effroi d'une traquée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'effroi d'une traquée.

Message par Ambre le Mer 24 Aoû - 22:42

Certains ont tendance à dire que le pire des sentiments dans la vie, c'est lorsque l'on sait qu'on va mourir. Qu'on attende sur notre lit d'hôpital ou qu'on soit les victimes d'une prise d'otage, ils s'accordent à dire que savoir que le décès nous attend, c'est le sentiment la plus terrible qui puisse exister.
Je peux vous affirmer que savoir ce qui va nous arriver est beaucoup moins terrifiant que d'avancer dans l'inconnu. Mais je n'ai pas le choix.
Dans cette nuit angoissante, au croisement de deux ruelles sombres, je me sens épiée, observée. Je sais qu'il n'est pas loin, qu'il me regarde, et rien que de sentir ses yeux ténébreux sur moi me donne l'impression qu'il aspire mon âme, qu'il me possède. Un frisson s'empare de mon corps. Je continue d'avancer en silence, faisant le moins de bruit possible avec mes pieds nus. Mon souffle se répercute dans l'air en un nuage gris translucide, rencontrant brutalement le froid.
Je sens qu'il s'approche. Je ne vais pas réussir à rester calme, à me contrôler. Les larmes menacent déjà de couler le long de mon visage. Je repousse mes cheveux blonds qui me tombent sur le visage, et je regarde derrière moi. Il y a une ombre. Grande, effrayante. Humaine.
Je craque, la course-poursuite commence dès que je me m'enfuis.
Je zigzague dans ces ruelles inconnues et peu fréquentées en courant, et j'entends ses pas qui me suivent, qui me collent à la peau, qui résonnent dans l'immensité de la nuit. Je dois me retenir, je ne dois pas pleurer, pas maintenant. Si ma vue se brouille, je vais trébucher, tomber et il va m'attraper. Il ne doit pas m'attraper, je dois fuir, plus loin, plus vite, courir sans m'arrêter, avancer sans m'essouffler, marcher sans réfléchir.
Partir est devenu vital.
J'accélère encore un peu, mais je sais qu'à ce rythme, je ne vais pas tenir longtemps. Je tourne à gauche en voyant la lumière d'un lampadaire illuminer une rue légèrement plus large. Le chemin mène au port. L'eau sale se mélange à celle de l'océan un peu plus loin. J'avance jusqu'au pont, toujours en courant, et je me déplace au milieu des bateaux dans l'espoir de trouver un échappatoire.  Au loin, on peut facilement distinguer une autre ville, et les deux peuvent se rejoindre par un pont. Je m'arrête. Qu'est-ce que je dois faire ? Plonger ? L'eau m'effraie presque autant que mon poursuivant.
En tournant la tête, je m'aperçois qu'il est déjà trop tard. Il est là. A quelques mètres. Je peux voir son sourire victorieux, ses yeux brillants. C'est trop. Je me mets à pleurer. Mes larmes sont aussi salées que la mer, je vois flou, je suis perdue. Je me tourne vers l'eau du port. Elle est sale, sombre, son sol est probablement couvert de déchets. Je n'ai plus le choix. Je ne veux pas retourner dans cet enfer. J'ai envie de tomber à genou, de mettre mon visage entre mes mains et de pleurer, de faire sortir toutes ces gouttes d'eau de mon corps. J'aimerai pouvoir vivre sans être traquée, chassée en permanence.
Je suis effrayée. Mon cœur se serre, je sanglote aussi silencieusement que possible. J'ai une boule dans la gorge et là où les larmes sont passées, mon visage est collant. Je tremble, non pas de froid mais plutôt de peur. Je m'avance, je lève la tête vers le haut, et je ferme les yeux. Il arrive. Je sens déjà son souffle sur moi, la lame froide sur ma gorge. Son murmure dans la nuit.
« Ne fuis plus. Je suis là. »
Mes pleurs redoublent d'intensité. J'arrive à me dégager, et je plonge. Mes larmes se mélangent à l'eau et tout ne fait plus qu'un. Mes phobies sont réunies. Je ne sais pas nager, j'avance comme je peux, je bois la tasse. Mais je sais très bien que tout est fini. Il arrive, accompagné de la mort.


Ambre
Admin

Messages : 13
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 16
Localisation : Devant mon ordi, abruti.

Voir le profil de l'utilisateur http://without-limits.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum